07/03/2008

C'est beau la Belgique...

Je reçois à l'instant ceci par mail... Ahurissant!

"Mail diffusé par une personne ayant mis sa maison en vente :


"Dear Friends,
"Beste Vrienden,
"Chers Amis,
 
"Je vous envoie souvent des blagues que j'apprécie, ceci n'en n'est pas une, mais c'est tout de même une perle.
"Je vous invite à prendre connaissance du courrier que je reçois ce jour, dont copie en annexe.
"Pour la petite histoire je viens de mettre en vente une maison à Overijse, située à moins d' 1km de Rixensart et à 500 m de La Hulpe.
"J'y ai apposé en façade 2 panneaux de mon agence ; l'un avec "TE KOOP", l'autre avec "FOR SALE".
"D'où la lettre de la commune d'Overijse, particulièrement bien rédigée et très cordiale.
"La maison est maintenant vendue ... à un belge et son épouse française.

  
Lettre de la commune d'Overijse :

 

lisez la en annexe (JPG en néerlandais) ou ci-dessous la traduction française :
 
"Overijse, 11 février 2008
"Service de la Politique Flamande
"Objet : Panneau de vente immobilière en anglais à Overijse
 
"Cher Monsieur, Madame,
 
"Nous constatons que vos pannneaux "A vendre" sont aussi rédigés en anglais.
"Comme cette commune appartient à la région flamande et n'a pas de facilités pour les locuteurs d'une autre langue, il est important que vous utilisiez exclusivement le néerlandais dans toute votre communication.
"Vous serez ainsi agréable à vos clients néerlandophones et vous donnez à vos clients locuteurs d'autres langues qui apprennent le néerlandais l'occasion de pratiquer notre langue.
"Le Collège des bourgmestre et échevins donne une attention particulière au caractère néérlandophone de Overijse.  Dans notre cadre de vie il est essentiel que tous respectent le particularisme de la région.
"Nous espérons donc que votre entreprise contribuera à l'avenir de façon positive à la préservation du caractère Flamand de cette commune.
"Nous aimerions savoir ce que vous pensez de cette problématique et nous vous remercions d'avance pour une réponse rapide.
"Avec notre meilleure considération.
"Au nom du collège des bourgmestre et échevins.
 
Le secrétaire communal,     l'échevin de la politique Flamande,       le bourgmestre."

(signatures)

 
La réponse envoyée par l'agence à la Commune d'Overijse :
 
La Société des Nations a été créée en 1919.
Le Benelux existe depuis 1944.
Le traité de Rome a été signé il y a 50 ans.
L'espace Schengen existe depuis 1985.
 
En deux mots et dans toutes les langues : le monde bouge, est ouvert et communique.
 
Les Flamands occupent le haut du tableau Européen en matière de multilinguisme.
La qualité de vie, la sympathie et les qualités variées des habitants de Flandre et de Belgique attirent des citoyens et des investisseurs de toutes nations et de toutes langues.
Le multilinguisme arrive chez nous par la télévision, par le satellite,  par les appels téléphoniques, par le sac de croquettes pour chien, par les agences immobilières et par les visteurs de tous horizons.
 
Puisque vous me demandez mon opinion : vos préoccupations de "pureté linguistique" de la Commune d'Overijse reflètent la peur des autres et la croyance absurde que le renfermement sur soi apportent quelque chose de bon.  Au Vatican on parle encore latin et voyez comme les Eglise se vident...


Les habitants d'Overijse sont polyglottes, ils vont en vacances, en week-end, en voyage d'affaire, en voyage scolaire à Londres, Berlin Paris ou Liège et dans tous les coins du monde.
Ils sont fiers d'être des citoyens ouverts sur le monde et fiers que des Allemands, Grecs, Suédois, Chiliens, Wallons ou autres trouvent la vie bonne dans leur commune.
 
Les membres du Collège ne semblent pas vivre dans le même monde que ces concitoyens. Ou plutôt ils développent une prétendue menace du monde extérieur, non-flamand, et se présentent ensuite comme des protecteurs et défenseurs ... pour récolter des voix et des mandats. 
C'est un vieux procédé indigne de la vraie gestion publique. C'est du populisme de bas étage, mais ça marche toujours sur des gens à l'identité incertaine.  Et c'est bien là qu'on est : quand on a des problèmes de frontière, c'est qu'on est pas certain de son identité !
 
Ne faites pas payer à vos contemporains votre protectionnisme qui relèguera Overijse et le reste de la Flandre au bas du classement. Dans 50 ans les enfants de votre commune vous reprocheront que la préservation du caractère flamand d'Overijse aura conduit leur commune à devenir "Bokrijk en Brabant" (*)
 
D'ici là je vous souhaite de trouver une définition positive et dynamique du caractère flamand et qui ne se limite pas à dire non autres, non aux autres langues.
 
Veuillez agréer .....
 
 
(*) Bokrijk est un village touristique artificiel qui regroupe des bâtiments anciens témoins de l'architecture flamande traditionelle. "

 

14:50 Écrit par mag dans E. Humeur | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : pq tant de haine |  Facebook |

Commentaires

Que dire ... pffff :-(

Écrit par : Sof | 07/03/2008

Bah! C'est comme ça qu'on l'aime la Belgique, non? ...pleine de surréalisme, d'absurde...et d'humour! Parce que, vaut mieux en rire hein!
Je suis par contre curieuse de connaitre les réactions des Français qui lisent le blog... A bon entendeur...

Écrit par : mag | 07/03/2008

Oh que t'as bien fait de mettre ce superbe exemple de discrimination négative sur ton blog. C'est réellement une vraie perle. A pleurer, à faire peur, et à adorer le surréalisme.

Écrit par : Marco | 08/03/2008

Yep :-) http://home.scarlet.be/poune/

Écrit par : Sioran | 08/03/2008

Il est aussi passé par ma boite mail. Je confirme, c’est terrible ! J’ai adoré ! Pour info, le ‘prof’ s’appelle Joël Riguelle…et il est le bourgmestre de Berchem-Ste-Agathe…Comme quoi, si les politiques font de l’humour, tout n’est pas perdu !

Écrit par : mag | 08/03/2008

Pas comique tous les jours J'habite La Hulpe. Pour ceux qui ne connaissent pas, nous partageons certaines frontières avec Overijse.
Ces gens sont dangereux. Des comités d'extrémistes se rendent chez les commerçants qui osent afficher en Français et Flamand. Et ils menaçent de tout casser.

J'ai une anecdote assez comique sur notre voisinage.

En tant que La Hulpois, nous avions l'habitude de nous rendre à la Druiven feest chaque année, avec soirée sous chapiteau...
Un soir, un ami va au bar et demande:
- "4 blanches et une bière"
- "What?"
- "4 blanches et une bière"
- "What?"
- "4 whittekes en één pintje"
- "Aaaah ok"

Le gars revient avec le précieux liquide et dit:
- "Honderd en twintig franks"
- "Combien?"
- "Honderd en twintig franks"
- "Combien?"
- "Cent vingt francs"
- "Aaaah, voici"

On a bien rit!

Écrit par : Giraf | 10/03/2008

Tiens, c'est bizarre, il me sembait avec commenté cet article ! En tout cas je l'ai déjà lu, c'est sûr !
:-)

Écrit par : Filaplomb (éditeur) | 22/03/2008

Les commentaires sont fermés.