12/06/2008

De l'importance d'un détail...

Je lisais récemment ‘...Ça tombait mal, il était tombé sur le seul Français qui n'aime pas le vin. D'ailleurs, le Belge d'adoption que je suis devenu n'aime pas non plus la bière !...' Et bien pareil ! J'aime pas le vin ! Ni la bière! Et avec ça, rajoutez le champagne ! A table, pour moi, c'est Coca ou eau -pétillante les jours de fête !-. En apéro ? Whisky-coca ! En pousse-café ?  Whisky-coca ! Généralement, ça étonne, m'en fous, même pas peur !

C'est peut-etre une détail pour vous -ni voyez aucun musicien qui jouerait du piano debout-, mais en y regardant de plus près, n'aimer ni le vin, ni la bière, ni le champagne, dans notre si belle société, c'est une tare inadmissible!

Votre douce moitié a passé trois heures en cuisine pour vous mitonner un bon petit plat -mais si ! Ils existent !- et dépensé une somme indécente pour l'accompagner du meilleur vin : ‘Heueueu... Non merci chéri. Je vais prendre un verre d'eau...' -en même temps, s'il ne sait pas encore que vous détestez le vin, dégagez-le!- Grand moment de solitude!

Vous portez un toast au mariage de votre fille -ou au décès de votre belle-mère, c'est selon- : un verre d'eau -pétillante puisque jour de fête- à la main. Grand moment de solitude!

Vous sortez entre copains : ‘Un ciné ?'  ‘Wouai !' ‘Puis une p'tite bière au Verschuren ?' ‘...'. Grand moment de solitude!

Et vous voilà errant, de moments de solitude en moments de solitude. Vous perdez votre douce -qui ne l'était finalement pas tant que ça d'ailleurs !- moitié. Vous perdez votre fille et, soudée par l'adversité, votre famille tout entière. Vous perdez vos amis -mais étaient-ils vraiment vos amis finalement ?-. La paranoïa vous envahi, les idées noires vous assaillent et vous vous foutez en l'air d'un mélange létal : vin/médoc/bière/médoc/champagne/médoc -important le champagne, ça fait plus classe !-

C'est moche la vie hein !

Enfin, heureusement, suis une fille super sympa alors j'ai plein d'amis...

Et ça, c'est juste pour le plaisir...

 

23:44 Écrit par mag dans I. ...et le reste | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

La morale de cette histoire? Pas besoin d'être alcoolo pour être aimé(e)... Quoique... ça peut toujours servir... ;o)))

Écrit par : Pit | 13/06/2008

@ Pit: Et une petite couche de cynisme en plus! J'adore! ;-D

Écrit par : mag | 13/06/2008

Argh !
Mais comment peut-on vivre sans aimer ni le vin ni la bière ? Ca doit être horrrrible pour toi !
:-))

Écrit par : Monsieur Poireau | 13/06/2008

Ton histoire m'a donné soif !
Garçon un demi s'il vous plaît ;-)

Écrit par : Laurent | 13/06/2008

@ Monsieur Poireau: Ben j'aime le whisky-coca. Ca compense... Je m’oriente cependant doucement vers la tequila sunrise aussi ;-D

Écrit par : mag | 13/06/2008

@ Laurent: Un demi -litre de- whisky??? Gourmant va! ;-)

Écrit par : mag | 13/06/2008

Moi, je préfère les boissons naturelles !
(ce commentaire est écrit en écoutant "saoul sous ton balcon !).

:-]

Écrit par : Monsieur Poireau | 14/06/2008

OUI Je bois du vin...sans l'aimer vraiment. Je déteste la bière. Par contre le whisky, sec et sans coca,....je suis contre, tout contre...tellement contre:-))

Écrit par : Sioran | 15/06/2008

Vas faire un tour en Irlande, tu oublieras le whsiky-coca (beurk au passage, pour le coca, pas le whisky). Quand j'y ai débarqué, il y a 12 ans, je ne buvais pas une goutte d'alcool ... et puis ...

Écrit par : Fiso | 21/06/2008

Les commentaires sont fermés.