12/06/2008

Ne le dis à personne, une bande vraiment originale!

Ne le dis à personneNe le dis à personne'. Film de Guillaume Canet. Tiré du livre éponyme de Harlan Coben. Comme j'avais découvert Fred Vargas avec 'Pars vite et reviens tard', j'ai découvert Harlan Coben avec ce film. Depuis, je suis accro à Miron Bolitar, personnage haut en couleur vers lequel Coben revient régulièrement... Mais je m'égare, déjà !

Vous me direz :‘Ne le dis à personne, c'est pas nouveau !' Je vous répondrais :'Oui mais je découvre  aujourd'hui seulement la bande son' ( MERCI!!! ) Et là, je ne peux pas passer à coté ! Je m'étonne déjà de n'avoir rien dit du film - adoré à un point tel que je l'ai demandé au Père Noël qui a eu la gentillesse de le déposer dans mes All Star...Mais je m'égare, encore !-

La B.O. donc, signé M est tout simplement génial. On retrouve le son propre au fils Chedid, collant parfaitement à une histoire romantico-policièro-mystérieuse. Je me permet un rapide copié-collé de l'extrait que j'ai lu ici concernant cette bande originale :

‘A l'image d'un film comme ‘Paris, Texas', ou encore ‘Dead Man' par Neil Young, Guillaume Canet voulait une musique légère et spontanée pour son film. Il fait donc appel au talentueux Mathieu Chedid. Celui-ci étant très occupé, le réalisateur a su trouver le bon argument pour qu'il accepte de se charger de la bande originale : une totale improvisation à la vision du film. Le musicien avait déjà composé des titres pour le cinéma. [...] Il explique : Ce film m'a permis d'assouvir un fantasme: écrire de la musique sur des images à l'instinct, de façon non réfléchie. Je rêvais de faire ça. [...] J'avais choisi une guitare un peu spéciale-une guitare baryton, plus grave qu'une guitare classique. La musique vient quasiment de toutes les premières prises enregistrées en direct, j'ai rarement recommencé, cela s'est fait de façon quasi animale. Hormis la chanson de fin, plus arrangée, et l'enregistrement du violoncelle, tout s'est fait de manière fulgurante, porté par l'énergie créatrice de Guillaume, qui bondissait en se frottant les mains à la fin de chaque séquence et m'encourageait, par sa bonne énergie, à poursuivre'

Hormis M,  Guillaume Canet a eu l'excellente idée d'intégrer des petits bouts de dialogues, juste histoire de réveiller les émois provoqués par son film. J'ai aussi entendu ‘For your precious love' d'Otis Redding, ‘With or without you' de U2, ‘Hands of time' de Groove Armada, ‘Adagio' de Ronsted, et puis...

...et puis...

...j'ai entendu ceci... Posez vous deux minutes, écoutez, laissez vous envahir

J'en suis pas encore remise ! Je connaissais son ‘Hallelujah' mais là, devant ce ‘Lilac Wine', je tombe en vénération !  C'est beau... C'est tout simplement Beau... Ma prochaine demande au Père Noël sera donc Grace'  l'album d'où sont issues entre autre ces deux merveilles. Comme je l'ai entendu il y a peu sur Ma Radio, Jeff Buckley mon gars, t'es définitivement parti trop tôt !

Après ça, que vous conseiller sinon vous précipiter dans le dvd club le plus proche, vous installer tranquillement devant la télé et savourez. Et si, tant qu'à faire, vous trouvez deux bras et un torse où vous lover, c'est encore meilleur...

14:58 Écrit par mag dans B. Musique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Tu as vachement raison pour le parallèle avec ParisTexas, le son des guitares de M et de Ry Cooder étant de même "en suspension" et créant la tension dramatique.
Tu oublies de préciser un truc que j'aime : sur la BO du film, ils ont choisi d'intégrer une partie des dialogues et autres sons du film. C'est donc vraiment l'ambiance du film qu'on retrouve en plus de la zizique !
:-))

Écrit par : Monsieur Poireau | 12/06/2008

@ Monsieur Poireau: Faut arrêter de lire en diagonale Poireau!
1° 'Hormis M, Guillaume Canet a eu l'excellente idée d'intégrer des petits bouts de dialogues, juste histoire de réveiller les émois provoqués par son film.'
2° Pour ce qui est du parallèle avec Paris Texas, il n'est pas de moi (même si j'aurais aimé...) Comme je le disais, j'ai faignassement profité d'un 'copier-coller'
Mais je ne t'en veux pas, tu dois probablement être troublé par d'autres choses... ;-)

Écrit par : mag | 12/06/2008

En même temps, ce n'est pas très utile de s'adresser à Jeff Buckley, il ne comprenait pas le français !

Écrit par : Cynique-ta-mère | 12/06/2008

OK pour les dialogues, c'est écrit, je ne l'ai pas mémorisé (oui, parce que je commente une fois arrivé à la fin !). J'en conclus que tu n'as pas assez insisté sur ce point ! :-))))

Écrit par : Monsieur Poireau | 12/06/2008

Les commentaires sont fermés.