03/03/2008

Bienvenue chez les Ch'tits

Bienvenue chez les Ch'titsJe suis allée au ciné ! Ca faisait très longtemps ! J'étais en manque ! Je voulais voir le dernier Tim Burton mais, accompagnée d'une amie étudiante (la vache, ils payent vraiment moins cher les étudiants !), j'ai finalement vu « Bienvenue chez les ch'tits ». Je n'étais pas foncièrement contre l'idée mais je n'y serais pas allée de moi-même 

Et bein, j'ai ris! Vraiment ! J'ai ris de bon cœur, comme je riais quand, petite, je regardais les de Funès ou Pierre Richard! Un rire déclanché ni par moquerie, ni par second degré. Un rire de gamine émerveillée. Je savais même pas que j'en étais encore capable. C'est dire! L'histoire? Pas compliquée : un directeur de poste rêve d'être muté sur la Côte d'Azur, monte un plan pour y arriver, se fait prendre, et se voit puni en étant muté dans le nord. La catastrophe donc !

Au début, j'ai eu peur que le film soit réduit à ce qu'on voit dans la bande annonce -chose malheureusement assez courante- mais non ! Dany Boon a réussi à garder le même rythme comique tout au long du film. Les comédiens sont bons, les situations drôles. Et puis je trouvais amusant que certaines expressions comme « dracher » ou « ...et j'te dis quoi » par exemple ne soient pas comprises par les Français du sud alors qu'en Belgique elles sont rentrées dans le vocabulaire de tous les jours. Pas de prise de tête donc et ça fait vachement du bien !

Pour ceux qui ne l'on pas vu, faut y aller ! Pour les autres, qu'est-ce que vous en avez pensé ?

03/02/2008

Truman Capote Philip Seymour Hoffman

 

22:02 Écrit par mag dans C. Cinéma, DVD | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/01/2008

Pour ma part, une découverte!

Philip Seymour HoffmanC'est sympa que Heb ai fait un post sur "Charlie Wilson's war" Ca permet d'avoir deux angles de vue... ou plutôt de réflexion. Pour ma part, j'ai plutôt envie de parler de Philip Seymour Hoffman... Monsieur Philip Seymour Hoffman ai-je envie de dire ! Etant très branchée ciné ces derniers temps, je l'ai également vu dans "Before the devil knows you're dead" pas plus tard que la semaine passée. Honnêtement, je n'avais jamais vu cet acteur avant. Je l'ai aimé dans "Before", il m'a cueillie dans "Charlie Wilson" !

D'abord, je ne l'ai tout simplement pas reconnu ! Physiquement métamorphosé, les yeux bouffis, les lunettes fumées, la bonne grosse moustache des années 80, le look pour le moins négligé, il n'avait plus rien à voir avec le Andy élégant et soigné de « Before the devil knows you're dead». N'importe quel acteur sait le faire ? C'est vrai ! Par contre, réussir l'exploit de jouer deux personnages aussi diamétralement opposés... moi j'dis qu'ça relève de la schizophrénie ! Aussi étrangères soient-elles l'une de l'autre, ses personnalités sont riches et solidement encrées.

Le Andy de « Before the devil knows you're dead » est un homme d'affaire bon teint, un mari comblé, un grand frère présent. Le genre bien sous tous rapports. Au fur et a mesure cependant, le vernis s'écaille...s'écaille même méchamment !

Le Gust -Gus pour les intimes- de « Charlie Wilson's war » est un vieux de la vieille, à qui on ne la fait pas. Vieux garçon -probablement plus par manque d'une réelle envie de vie de famille que par dépit-, bon vivant, un petit côté ringard qui le rend franchement sympa, mais sérieusement solide dans ces apports aussi bien humains que professionnels.

Un monde de différence entre ces deux personnages et pourtant une sincérité saisissante dans les deux cas!

Il m'a intrigué le garçon ! Alors, j'ai fait une petite recherche et je vois qu'il n'est pas prêt de quitter nos écrans puisque quatre films bénéficiant de ces talents doivent encore sortir probablement dans l'année. Si ça t'intéresse, voici les liens.

http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=11868

http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=14533

http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=15060

http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=15548

...Et sinon, ce soir, je vais voir Alien vs Prédator 2... Un autre genre... 

Bonne toile pour ceux qui y vont et bon ce que vous voulez aux autres !

17:01 Écrit par mag dans C. Cinéma, DVD | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : wouawou, portrait |  Facebook |

02/01/2008

Beowulf

BeowulfJe rentre à l'instant d'une petite soirée bouffe-ciné-godet. Bouffe et godet, avec un pote, c'est toujours sympa. Par contre, le ciné... j'ai vu Beowulf. Mon compagnon d'aventure et moi n'avons pas le même avis...enfin, pas totalement. Je suis sortie de là comme je serais sortie du GB...dans une totale indifférence. Certes, techniquement, c'est le meilleur film en images de synthèse que j'ai vu. Zemeckis a fait un vrai beau travail...mais les personnages manquent cruellement de charisme. Jusque là, on est d'accord. Sauf que contrairement à lui, j'arrive pas à passer au-dessus. Il n'y a rien à faire ! Pour moi, rien ne vaut une belle émotion bien réelle qui traverse un bon visage bien humain. Ca ne l'a pas empêché, lui, de rentrer dans le film...moi, suis restée sur le pas de la porte. Les combats contre le dragon et les créatures marines ont réveillé son âme d'enfant m'a-t-il dit ... ah ben oui, c'est vrai qu'j'l'ai perdue un jour celle là... J'l'ai jamais retrouvée depuis...Mince !

Est-ce que l'un d'entre vous l'aurait vu? Je serais curieuse de connaitre ton avis Blogger.

20/11/2007

"No(r)way Of Life"

No(r)way of lifeFilm norvégien de Jens Lien, Norway Of Life est l'ovni de mon année cinématographique! Là, j'avoue, suis restée scotchée! Ca pourrait aussi s'appeler:"Ma vie avec IKEA"...un vrai cauchemar!

Une fois de plus, je me suis laissée guidée par mon "professeur ès cinéma" et grand bien m'en a pris! Quand j'ai lu le synopsis (voila, j'ai casé un joli mot, j'peux continuer tranquille ;-), l'histoire m'a bien plue. Elle avait l'air un peu décalée, un peu insolite. J'étais loin, très loin du compte.

Je plante le décor. Un monde sans tristesse, bien propre, "sympa" pour reprendre le leitmotiv du film. Mais un monde également sans goût, sans odeur, sans saveur. L'alcool ne soule pas et s'envoyer en l'air tient plus d'un visionnage de Derrick, tout seul, vêtu de son vieux pyjama rayé, dans son fauteuil tout pelé que de Basic Instinct, accompagné, nu, sur une peau de bête...c'est dire! Tout est pondéré, tout est lisse, jamais un éclat. Mon excessivité et moi, on a parfois eu du mal à ne pas balancer deux trois coups de pied dans cette toile sans aspérité.

Ne s'adaptant pas à cette vie aseptisée, Andréas bascule petit à petit dans une violence certaine -pour ne pas dire une certaine violence-. Tellement certaine la violence qu'on frôle parfois le film gore. Ca en devient même comique ! Quand je vois que la seule réaction visible devant des giclées de sang -dues à un doigt volontairement coupé à la rogneuse- est un sourcil étonné qui se lève, moi, je ricane. Et encore, j'te dis pas tout...

Le gouffre entre ce monde bien rangé -merci Ikea- et la violence de l'ami Andréas -on ne peut que prendre parti pour ce pauvre garçon- est colossal et me laisse à la sortie de la salle un peu « à côté », ne sachant plus quoi penser ou ne pas penser. Ce film a un côté déboussolant, bousculant. Mais j'aime bien moi les choses qui me bousculent un peu parfois...parfois hein ! Expérience de toute évidence marquante mais à ne par recommencer tous les jours quand même.

Là-dessus, belle nuit Blogger. Fais de beaux rêves loin du « monde merveilleux d'Ikea » ;-)

...Et puis, tant que j'y suis, j'ai encore quelques soirées à combler. Tu n'aurais pas un bon film pour moi ?

 

27/10/2007

Dans la série " Mes Vieux Machins": Hitchcock

 

 

Extrait de Psycho, USA, 1960

Comment parler d'Alfred Hitchock, sans parler de "Psycho". Je t'entend d'ici vieux blogger:"Ca fait plus de 30 ans qu'on me gonfle avec Hitchcock, sa douche, son génie, son frisson" Et bien, qd je papote autour de moi, je me rend compte que finalement, les p'tits jeunes, y connaissent pas tant que ça! Donc, vieux Blogger désabusé, passes ton chemin, moi, perso, je continue à criez au génie!

Une scène mytique, qui a donnée toutes les scènes de meurtes se passant dans une douche...et elle sont nombreuses!

22:58 Écrit par mag dans C. Cinéma, DVD | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2007

J'aime pas dire du mal...

Et puis, tant que je suis dans les films, je pense à "Fair Play", sorti l'année passée. Comme je n'aime pas dire du mal, je ne dirais rien, absolument rien...

Je ne peux cependant m'empêcher de partager ce lien avec toi: http://www.zabladowski.org/archives/2006/10.html Tu descends jusque "Dangers Publics" (3ème article) et accroches-toi!

...et juste en passant, tu peux garder l'adresse de ce site dans tes favoris. Ca vaut toujours le coup d'aller fureter dessus ;-)